L'école sauve des vies - ESV

L'école sauve des vies - ESV

Intégrons les gestes qui sauvent dans l'Enseignement obligatoire!

Site WEB spécifique: www.ecolesauvedesvies.be

Updates

18 septembre 2018:

Le projet "L'école sauve des vies" devient structurel!

Ce 18 septembre, la ministre M-M Schyns a annoncé à la presse qu'une circulaire informative (appel à projet) avait été publiée à l'intention des directions de l'Enseignement secondaire. Chaque année, jusqu'en 2025, ce seront 75 écoles qui seront formées et équipées pour être autonome pour l'apprentissage des 1ers secours.

Cette circulaire informative est le mode d'emploi pour solliciter l'installation du projet "L'école sauve des vies" dans votre établissement:

  • Une journée de formation sur site pour l'équipe d'éducation physique
  • Livraison d'un kit pédagogique comprenant 30 Minipop et des DEA ludiques (1e et 3e année secondaire), 4 mannequins électroniques, 4 DEA d'entraînement, 4 masques de poche (dernier degré du Secondaire).

La circulaire et notre flyer de présentation sont disponibles à la droite de cette page.

Pour plus d'infos complémentaire: cliquez ICI

 

14 Décembre 2017:

Nous y sommes!

Un aboutissement espéré après plusieurs années de travail et de collaboration avec des enseignants super motivés, l'ULg et d'autres associations qui partagent notre vision.

Marie-Martine Schyns a annoncé ce 14/12, que les gestes qui sauvent seraient désormais intégrés au cours d'éducation physique de l'Enseignement secondaire. En avant pour un nouveau défi que nous relèverons en équipe avec les Amis du Samu asbl et l'Association Belge du rythme Cardiaque.

Oser sauver à l'école s'associe donc au projet Minipop pour créer une éducation aux gestes qui sauvent, nommée: L'école sauve des vies.

Annonce de M-M Schyns, ministre de l'Education

 

Articles de presse: La Libre Belgique, 7 sur 7, RTL Info

 

11 Décembre 2017:

Mise à l'honneur du projet Oser sauver à l'école par le Magazine PROF! Article à consulter ici.

Septembre 2017:

La LFBS et l'ULg présentent le projet "Oser sauver à l'école" lors du Congrès Européen ERC organisé à Freiburg les 28, 29 et 30/09.
Les conclusions du projet pilote sont publiées dans le bulletin CIFEN.
Pour cette année scolaire 2017-2018, 20 nouvelles écoles intègrent notre projet dans leur programme d'éducation physique. 

Juin 2017:

La LFBS a formé 32 enseignants EP au projet Oser sauver à l'école lors du CUFOCEP.

 

Le Projet

En 5 séances de 50 minutes, formons nos ados aux gestes de 1ers secours !

Pourquoi?

L’arrêt cardio-respiratoire (ACR) est défini par l’interruption, en général brutale, de toute activité mécanique efficace du cœur (Dumas, Bougouin, Geri & Cariou, 2016). En Europe et aux Etats-Unis, plus de 700 000 personnes décèdent chaque année des suites d'un arrêt cardiaque (Berdowski et al., 2010). Avec un taux de survie de 2 à 10 % (ERC, 2015), le pronostic vital associé aux arrêts cardiaques est, dès lors, relativement limité. Pourtant, ce taux de survie pourrait être largement supérieur. En effet, des études montrent que le taux de survie de ces patients peut être de deux à quatre fois plus élevé si un témoin pratique une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) immédiatement (Böttiger et al., 1999). De plus, si une défibrillation est pratiquée de manière précoce, les chances de survie peuvent cette fois, être cinq à sept fois supérieures (ERC, 2015).

La LFBS travaille pour être le relais pédagogique entre les enseignants et les normes européennes de 1ers secours. "Oser sauver à l'école" met en pratique des médias pédagogiques tels que : www.sauveunevie.be

Comment?

Via nos professeurs d'éducation physique (en grande majorité formés au secourisme), formons les élèves du 3e cycle secondaire aux techniques de réanimation et de défibrillation externe automatisée.

En 5 séances de 50 minutes, avec un pack restreint de matériel, une classe complète peut être formée efficacement et recevoir le brevet "Oser sauver" de la Ligue Francophone Belge de Sauvetage.

Concrètement, La LFBS, l'ULg (Sciences de la motricité) et une enseignante EP (Charlotte Laurent) du Collège St-Benoît - St-Servais de Liège se sont associées pour mettre sur pied un système de formation permettant aux professeurs d'éducation physique d'enseigner les gestes de 1ers secours à leurs élèves du dernier cycle de secondaire. Ce projet pilote lancé début 2016 est également monitoré et mesuré par une étudiante de 2e master EP (Manon Collin) à l'ULg.

Depuis janvier 2016, une dizaine d'enseignants ont été formés et initiés au concept "Oser sauver à l'école" par la LFBS. A leur tour, ils ont formé plus de 400 élèves aux gestes de 1ers secours. Durant l'année de lancement, la LFBS met en effet à disposition un pack de matériel. Par la suite, l'école s'équipe et devient autonome.

En juin 2017, la formation continue CUFOCEP, organisée à Louvain-la-Neuve, proposera le concept "Oser sauver à l'école" en guise d'activité complémentaire (5h). Deux groupes de 16 enseignants sont d'ores et déjà inscrits => formation complète.

Rôles des divers associés:

  • LFBS: Conception de la formation "Oser sauver" en 5 séances, pour les élèves. Formation des enseignants (5h). Diffusion des documents pédagogiques aux enseignants. Recherche d'un matériel pédagogique de bonne qualité et à bon prix. Financement, entretien et mise à disposition du pack de matériel pour les divers projets pilotes. Coordination du projet avec le département Science de la motricité de l'ULg.
  • ULg (Mouton A. et Collin M.): Monitoring et rédaction d'un mémoire par une étudiante de 2e Master en Science de la motricité. Coordination avec la LFBS. Publication et présentation du projet dans le milieu scientifique. Mise en place des projets pilotes dans les écoles secondaires de la région liégeoise.
  • Collège St-Servais - St-Benoît de Liège (Laurent Ch.): Prise en charge du 1er projet pilote. Concrétisation et adaptation du concept sur le terrain.
  • Professeurs d'EP participant aux projets pilotes: Investissement réel et en partie bénévole (formation de l'enseignant) dans ce projet. Respect total dans l'application du concept tel qu'il a été présenté.

Combien ça coûte?

  • Formation gratuite que ce soit pour les élèves ou les enseignants.
  • Brevet "Oser sauver"  LFBS = 0,50€/pce (frais d'édition et d'expédition).
  • Pack de matériel: Prêt par la LFBS lors de la 1e année (lancement du projet). Dès la 2e année, l'école doit s'équiper auprès de sociétés spécialisées dont AED Solutions - Prestan qui propose actuellement le meilleur rapport qualité/prix (4 mannequins, 4 DEA, 4 masques de poche, consommables = ±1500,00€ HTVA). Amortissement en 5 ans minimum. La formation des élèves du 3e cycle secondaire par un opérateur externe, pendant cette période d'amortissement, sera beaucoup plus coûteuse.

But à atteindre.

Cette formation aux gestes de 1ers secours doit être intégrée dans le programme d'enseignement secondaire.

Bienfaits pour nos jeunes:

  • Sensibilisation et formation aux gestes qui sauvent. « Je sais ce qu’il faut faire et je peux le faire ».
  • Contribution à la formation de citoyens responsables (Décret Mission, 2007) et solidaires.
  • Amélioration de la confiance en soi et mise en avant de compétences transversales chez les élèves.
  • Mise en avant du rôle et des compétences du professeur d’éducation physique au sein de son environnement scolaire et extra-scolaire.

On en parle !

RTBF: Presse écrite du 06/03/17
Website ULg: Article du 10/02/2017
ULg TV: Reportage décembre 2016
TéléVesdre: Reportage du 15/02/2017

Pour vous convaincre, si cela est encore nécessaire:

Visionnez cette courte vidéo venue du Danemark.